député

Auvergne-Rhône-Alpes / Puy-de-Dôme (63) / 5e circ

M. André Chassaigne

Gauche démocrate et républicaine (GDR)
Retraité de l'éducation nationale
Né le 2 juillet 1950 à CLERMONT-FERRAND (Puy-de-Dôme)
Début de mandat : 21/06/2017

Ses interventions

1 098 éléments
  • 3. Questions au Gouvernement (Séance du mercredi 10 octobre 2018)

    Politique sociale

    Avec quelles conséquences  ?

  • 2. Croissance et transformation des entreprises (Première séance du mardi 09 octobre 2018)

    Explications de vote

    C’est le royaume des Bisounours !

  • 2. Croissance et transformation des entreprises (Première séance du mardi 09 octobre 2018)

    Explications de vote

    Très bien !

  • 3. Évolution du logement, de l’aménagement et numérique (Première séance du mercredi 03 octobre 2018)

    Motion de rejet préalable

    Cette motion, monsieur le président Lescure, ne correspond ni à une tradition, ni à une posture, ni à une opposition de principe. M. le ministre, d’ailleurs, l’a implicitement reconnu dans son intervention.

    Notre approche est en effet différente. Je le dis aussi pour répondre à certaines observations que l’on vient d’entendre : Stéphane Peu est un spécialiste des questions de logement ; ses propositions sont le fruit d’une vie d’engagement au service des collectivités locales, d’une expertise reconnue, d’une analyse scrupuleuse. Il s’agit de propositions concrètes, et surtout d’un vrai travail parlementaire : je tenais à le souligner en préalable.

    Ensuite, comme l’a bien montré M. Peu – et Hubert Wulfranc y reviendra plus précisément dans la discussion générale – le projet de loi, à nos yeux, ne conforte pas, ne modernise pas, ne décentralise pas. Il aura pour effet de déprimer la construction de logements, notamment sociaux, de remettre les clés de la politique en ce domaine aux marchés et d’amoindrir ce droit fondamental qu’est le droit de se loger. Cette dernière question, d’ailleurs, est totalement absente du texte, comme Stéphane Peu l’a rappelé.

    Et s’il ne fallait qu’une raison pour voter la motion de rejet préalable, elle tiendrait aux questions touchant à l’accessibilité et à l’accueil des personnes en situation de handicap. Cette question, à elle seule, justifie le vote de cette motion. (Applaudissements sur les bancs du groupe GDR.)

  • 3. Évolution du logement, de l’aménagement et numérique (Première séance du mercredi 03 octobre 2018)

    Motion de rejet préalable

    Comme c’est étonnant !