député

Auvergne-Rhône-Alpes / Puy-de-Dôme (63) / 5e circ

M. André Chassaigne

Gauche démocrate et républicaine (GDR)
Retraité de l'éducation nationale
Né le 2 juillet 1950 à CLERMONT-FERRAND (Puy-de-Dôme)
Début de mandat : 21/06/2017

Ses interventions

1 347 éléments
  • 1. Renforcement du dialogue social (Première séance du mardi 11 juillet 2017)

    Discussion des articles - Rappels au règlement

    Mon intervention est inspirée par l’intensité des propos tenus par notre collègue Hubert Wulfranc. Dans sa bouche, les mots qu’il a employés ont pris une dimension particulièrement forte.

    Il serait nécessaire que les présidents de groupes puissent au moins avoir un échange sur cette question du 14 juillet. Des députés de toutes sensibilités en ont parlé avant la séance : certains d’entre eux seront dans l’impossibilité d’être de retour dans leur circonscription le 14 juillet au matin.

    C’est une affaire sérieuse et je demande une suspension de séance pour que les présidents de groupe puissent avoir un échange à ce sujet. (Applaudissements sur les bancs du groupe GDR.)

  • 1. Renforcement du dialogue social (Première séance du mardi 11 juillet 2017)

    Discussion des articles - Article 1er (suite) - Amendement no 460

    Il a raison !

  • 1. Renforcement du dialogue social (Première séance du mardi 11 juillet 2017)

    Discussion des articles - Article 1er (suite) - Amendement no 375

    Excellent !

  • 1. Renforcement du dialogue social (Première séance du mardi 11 juillet 2017)

    Discussion des articles - Article 1er (suite) - Amendement no 439

    Le rapport est déjà prévu !

  • 1. Renforcement du dialogue social (Première séance du mardi 11 juillet 2017)

    Discussion des articles - Après l’article 1er - Amendement no 376

    Cet amendement ne devrait pas poser de problème car, en vous écoutant, chers collègues des différents groupes, je constate que vous êtes tous très attachés au fait que l’entreprise soit un bien commun. Vous êtes viscéralement attachés à la protection des salariés et si, dans la circonscription que vous représentez, sur le territoire où vous avez été élu, un site industriel ferme parce que les actionnaires veulent augmenter le profit en délocalisant, vous serez tous scandalisés. Car vous considérez – c’est dans vos tripes ! – que la finalité d’une entreprise, c’est le bien commun, la réponse aux besoins des citoyens, la sécurisation de l’emploi, la préservation de l’environnement. (Sourires.) Vous considérez que l’entreprise est là, non pas pour créer une richesse qui profiterait à quelques actionnaires, mais pour bénéficier à tout le monde. Alors vous serez d’accord, j’en suis persuadé, que l’on précise dans la loi les finalités de l’entreprise – et c’est précisément l’objet de cet amendement. (Rires et applaudissements sur les bancs du groupe GDR.)