député

Occitanie / Aveyron (12) / 3e circ

M. Arnaud Viala

Les Républicains (LR)
Profession rattachée à l'enseignement
Né le 4 décembre 1974 à MILLAU (Aveyron)
Début de mandat : 21/06/2017

Ses interventions

428 éléments
  • 3. Mettre le peuple et ses aspirations au cœur des débats budgétaires (Deuxième séance du lundi 18 juin 2018)

    Discussion générale

    Cette question aussi est au cœur des préoccupations du peuple sur notre budget. Et le peuple attend beaucoup qu’on lui fournisse non seulement des explications mais surtout les manières de contourner cette difficulté, qui devient omniprésente dans sa vie quotidienne.

  • 3. Mettre le peuple et ses aspirations au cœur des débats budgétaires (Deuxième séance du lundi 18 juin 2018)

    Discussion générale

    Que dire encore de ce même État qui annonce avec fierté la fin du « trou de la Sécu », avec lequel nous vivions depuis des décennies sans parler de la dette accumulée ; ni de la situation de nos assurances retraite ; ni des voies envisagées pour financer la dépendance.

  • 3. Mettre le peuple et ses aspirations au cœur des débats budgétaires (Deuxième séance du lundi 18 juin 2018)

    Discussion générale

    La sincérité budgétaire, c’est aussi cela !

    Que dire d’un État qui témoigne à son peuple de la pire marque de défiance qui soit en prévoyant, au 1er janvier 2019, de prélever l’impôt sur le revenu à la source, c’est-à-dire avant même que chacun n’ait perçu son argent,…

  • 3. Mettre le peuple et ses aspirations au cœur des débats budgétaires (Deuxième séance du lundi 18 juin 2018)

    Discussion générale

    …et contribue ensuite pour une part justement proportionnée au collectif en exigeant au passage des employeurs qu’ils accomplissent cette tâche qui ne relève pas d’eux et qui va générer d’effroyables surcoûts dans les entreprises de France…

  • 3. Mettre le peuple et ses aspirations au cœur des débats budgétaires (Deuxième séance du lundi 18 juin 2018)

    Discussion générale

    …alors que ce même État en profitera pour déserter encore certains de nos territoires en fermant les services du Trésor public ? Associer le peuple au budget, est-ce cela ?

    Vous l’aurez donc compris, nous ne sommes pas opposés à l’ouverture de ce débat.