député

Occitanie / Aveyron (12) / 3e circ

M. Arnaud Viala

Les Républicains (LR)
Profession rattachée à l'enseignement
Né le 4 décembre 1974 à MILLAU (Aveyron)
Début de mandat : 21/06/2017

Ses interventions

603 éléments
  • 3. Projet de loi de finances pour 2018 (Première séance du mercredi 15 novembre 2017)

    Seconde partie (suite) - Article 59 - Amendement no 1228 rectifié

    En outre, des crédits affectés à des dispositifs tels les contrats de ruralité ont également été prélevés sur ces enveloppes. De mémoire, dans la loi de finances de 2017, 216 millions d’euros étaient prélevés à cet effet sur l’enveloppe allouée à la DETR. Il ne faut donc pas exagérer cette augmentation.

    Par ailleurs, s’agissant du fonctionnement de la commission, il faut être lucide : pour l’heure, les membres de cette commission émettent un avis sur l’éligibilité des dossiers dont le montant de la subvention est supérieur à 150 000 euros, mais c’est toujours le préfet qui décide de son montant.

  • 3. Projet de loi de finances pour 2018 (Première séance du mercredi 15 novembre 2017)

    Seconde partie (suite) - Article 59 - Amendement no 1228 rectifié

    Certes, mais j’entends par là que le pouvoir des élus membres de la commission reste extrêmement limité sur l’affectation des subventions. La demande des parlementaires est d’autant plus justifiée que des crédits distribués au titre de la réserve parlementaire seront transférés dans l’enveloppe de la DETR, et que les parlementaires qui ne siégeront pas ne pourront pas émettre d’avis sur les subventions.

    Quant à l’information que vous appelez de vos vœux, je sais, pour avoir été membre de la commission DETR en tant qu’élu local pendant des années, et pour l’avoir même présidée pendant dix ans dans mon département, qu’elle consiste en un catalogue de chiffres particulièrement illisible transmis par les préfets. Je ne vois pas comment ils peuvent faire mieux.

  • 3. Projet de loi de finances pour 2018 (Première séance du mercredi 15 novembre 2017)

    Seconde partie (suite) - Article 59 - Amendement no 1583

    Monsieur le ministre, je tiens à soulever un problème relatif à la mise en œuvre des contrats de ruralité. L’État a créé ce dispositif et a défini son périmètre d’application. Ainsi, les pôles d’équilibre territoriaux et ruraux – PETR – sont éligibles à la signature de contrats de ruralité. Or on constate presque partout que les conseils régionaux refusent de signer les contrats, pour des motifs liés à leur propre stratégie. Ainsi, sont mis en péril des projets défendus pas des collectivités, qui s’inscrivent dans la démarche définie par l’État. Monsieur le ministre, pourriez-vous faire en sorte que les préfets aient autorité sur les conseils régionaux dans ce domaine, afin que le texte soit appliqué ?

  • 3. Projet de loi de finances pour 2018 (Première séance du mercredi 15 novembre 2017)

    Seconde partie (suite) - Rappel au règlement

    Monsieur le président, je ne ferai pas de rappel au règlement, mais permettez-moi de souligner qu’il a été décidé de mettre en discussion commune des amendements tout à fait différents. Cela trouble les débats et complique les prises de parole des uns et des autres. Je vois que le service de la séance vous apporte quelques précisions, monsieur le président, mais en l’occurrence, il y a un amalgame entre deux sujets : on mélange la nature du travail effectué par la commission DETR et la composition de cette même commission.

    Je souscris pleinement à l’analyse de Julien Aubert sur la question de la représentativité des membres de la commission, dès lors qu’on admet que cette dernière est ouverte aux parlementaires.

    Par ailleurs, il est tout à fait légitime de s’interroger sur la nécessité de recueillir le point de vue des élus d’un territoire sur l’allocation de la DSIL. De toute façon, la DETR et la DSIL sont traitées à peu près de la même manière par les préfectures. Elles financent les mêmes projets : ce sont donc des financements croisés. Aussi, il n’est pas cohérent de ne pas soumettre la DSIL au même régime que la DETR. (Applaudissements sur les bancs du groupe LR et sur plusieurs bancs du groupe LC.)

  • 3. Projet de loi de finances pour 2018 (Première séance du mercredi 15 novembre 2017)

    Seconde partie (suite) - Rappel au règlement

    Cirage pour tout le monde !