député

Bretagne / Ille-et-Vilaine (35) / 7e circ

M. Gilles Lurton

Les Républicains (LR)
Cadre supérieur du secteur privé
Né le 6 juillet 1963 à SAINT-SERVAN-SUR MER (Ille-et-Vilaine)
Début de mandat : 21/06/2017

Ses interventions

1 259 éléments
  • 3. Projet de loi de finances pour 2019 (Deuxième séance du mardi 18 décembre 2018)

    Première partie (suite) - Article 2 - Amendement no 708

    J’entends revenir pour ma part sur les amendements nos 12 de M. Le Fur et 784 de M. Barrot, ainsi que, évidemment, sur l’amendement no 768 de la commission qui vise à annuler les dispositions adoptées par le Sénat relatives au quotient familial. Monsieur le rapporteur général, je vous avoue que je ne comprends pas votre position qui contredit la politique familiale que le Gouvernement a défendue à travers le PLFSS.

    Lors de la première lecture, j’ai déposé le même type d’amendement et, monsieur le rapporteur général, vous m’avez indiqué que le dispositif que je proposais ne concernait que les deux derniers déciles. Je ne le pense pas. Qu’il s’agisse du quotient familial ou des allocations familiales, ce sont des mesures qui assurent la compensation de l’arrivée d’un enfant dans un foyer par rapport à une famille sans enfant. Et il s’agit d’une répartition juste puisque les enfants d’aujourd’hui contribueront demain à payer les retraites de ceux qui n’ont pas d’enfant.

    La ministre des solidarités et de la santé m’a répondu, au cours de la discussion du PLFSS, qu’elle préférait donner l’argent aux plus pauvres. Mais qui croyez-vous toucher en adoptant les mesures prévues dans l’amendement no768 ? Vous touchez toutes les familles qui ont de petites ressources, des ressources, certes, souvent supérieures au SMIC, mais ces familles, tout en ayant des enfants à élever, paient toutes les taxes et  tous les impôts. C’est pourquoi je vous invite, chers collègues, à ne pas adopter l’amendement no 768 et à voter les amendements nos 12 et 784 qui servent vraiment une politique familiale.   

  • 3. Projet de loi de finances pour 2019 (Deuxième séance du mardi 18 décembre 2018)

    Première partie (suite) - Article 2 - Amendement no 708

    Pourtant, d’après M. Le Gendre, la majorité l’est trop !

  • 1. Projet de loi de finances pour 2019 (Troisième séance du mardi 18 décembre 2018)

    Seconde partie - Article 83 - Amendement no 1381

    Elle a raison.

  • 1. Projet de loi de finances pour 2019 (Première séance du lundi 17 décembre 2018)

    Discussion générale

    Quelle arrogance !

  • 1. Projet de loi de finances pour 2019 (Première séance du lundi 17 décembre 2018)

    Discussion générale

    Oui, nous l’assumons !