député

Hauts-de-France / Nord (59) / 14e circ

M. Paul Christophe

UDI, Agir et Indépendants (UDI-AGIR)
Fonctionnaire de catégorie A
Né le 10 février 1971 aux SABLES D'OLONNE (Vendée)
Début de mandat : 21/06/2017

Ses interventions

300 éléments
  • 1. Organisation et transformation du système de santé (Troisième séance du jeudi 21 mars 2019)

    Discussion des articles - Article 7 sexies - Amendement no 268

    La commission des affaires sociales a adopté une mesure permettant aux pharmaciens d’officine d’assurer la continuité du traitement des patients en procédant, sans l’accord exprès et préalable du prescripteur mais conformément à la recommandation établie par l’ANSM, à un changement du médicament prescrit s’il est en rupture d’approvisionnement. En 2017, je le rappelle, 530 ruptures d’approvisionnement se sont produites.

    Mon amendement vise à inclure le ou les laboratoires appelés à fournir le produit de substitution dans la liste des intervenants consultés préalablement à l’établissement de la recommandation par l’ANSM. Ils sont en effet les meilleurs connaisseurs de leurs produits et sont donc à même de contribuer à la nécessaire discussion relative à cette substitution. Les laboratoires pourraient aussi avoir à procéder à des ajustements, tant dans la production que dans la logistique, qu’il importe de pouvoir anticiper.

  • 2. Organisation et transformation du système de santé (Première séance du mercredi 20 mars 2019)

    Discussion des articles - Après l’article 3 (suite) - Amendement no 172

    L’argumentaire est le même. Il s’agit en effet de rendre beaucoup plus attractifs les stages chez les orthoptistes afin d’irriguer plus convenablement tout le territoire.

  • 2. Organisation et transformation du système de santé (Première séance du mercredi 20 mars 2019)

    Discussion des articles - Après l’article 3 (suite) - Amendement no 173

    Il vise à ce que les acteurs de l’éducation thérapeutique et les professionnels de la relation d’aide soient inclus dans l’organisation des centres et maisons de santé. Parmi ces professionnels figurent les hypnothérapeutes, qui proposent aux patients une thérapie brève favorisant une prise de conscience et un lâcher-prise les soulageant durablement.

    Ces professionnels ont une action préventive, puisque leur intervention peut permettre d’éviter un recours direct et systématique aux traitements médicamenteux. C’est pourquoi la structuration des soins de proximité et la constitution d’un collectif de soins doivent pouvoir intégrer des professionnels de la relation d’aide, dans le cadre de schémas d’intervention définis par ordonnance

  • 2. Organisation et transformation du système de santé (Première séance du mercredi 20 mars 2019)

    Discussion des articles - Après l’article 3 (suite) - Amendement no 174

    Il est défendu.

  • 2. Organisation et transformation du système de santé (Première séance du mercredi 20 mars 2019)

    Discussion des articles - Article 5 - Amendement no 226

    Le groupe UDI-Agir et indépendants souhaite également appeler votre attention, madame la ministre, sur la difficulté qu’il y a à définir le terme « ponctuelle » associé à la carence de l’offre de soins, ce qui pourrait entraîner un risque juridique d’interprétation. En outre, la suppression de cet adjectif permettrait d’élargir la possibilité de recourir à un médecin adjoint.